top of page

Comptabilité carbone et comptabilité financière : vers une complémentarité pour une économie durable

La "comptabilité carbone" consiste à mesurer les émissions de gaz à effet de serre produites par une entreprise et à trouver des solutions pour les réduire, tandis que la "comptabilité financière" aide les dirigeants d'une entreprise à prendre des décisions en leur procurant des informations fiables sur les finances de l'entreprise. Bien que les deux types de comptabilité soient soumis à des normes et des standards exigeants, ils présentent des différences majeures dans leurs objectifs et leurs méthodologies. Chez Rouge·Kaki, nous pensons que la complémentarité des méthodes est une approche pertinente pour faire progresser les entreprises vers une économie respectueuse des limites planétaires.


Notre accompagnement dans votre démarche Bilan Carbone

La comptabilité financière enregistre scrupuleusement chaque flux financier qui impacte l'entreprise pour établir les "états financiers", qui comprennent le bilan, le compte de résultat, l'annexe, le tableau des flux de trésorerie et le tableau des fonds propres. En revanche, le Bilan Carbone ne fait pas ces distinctions, mais somme l'ensemble des émissions générées par l'activité en tenant compte de tous les flux physiques, de façon exhaustive. Il n'y a donc pas de recoupement exact entre les flux comptabilisés en comptabilité financière et les flux physiques retenus dans le bilan comptable.


Identifier les divergences pour proposer une offre complète

Malgré ces différences, les deux types de comptabilité sont régis par des principes similaires, tels que la cohérence, l'exactitude, l'exhaustivité, la pertinence, la transparence et la vérification. Cela signifie que les compétences et l'expérience des experts-comptables et fiduciaires peuvent être mises à profit pour la transition vers une économie plus respectueuse de l'environnement en appliquant une méthodologie rigoureuse et en mettant en perspective les impacts financiers et environnementaux des décisions prises par

l'entreprise. Actuellement, de nombreux outils sont en cours de développement pour intégrer la comptabilité financière et la comptabilité carbone. L’Association pour la Transition Bas Carbone rappelle que « ces solutions sont pour l’essentiel uniquement des calculateurs et des aides à la collecte de données. Or, le calcul seul ne peut permettre d’engager une démarche de transformation profonde des activités. Ces solutions semblent répondre à un besoin de reporting qui, bien qu’important, n’est pas suffisant pour traiter du problème du changement climatique. » Nous partageons ce point de vue et pensons que notre expertise dans le processus de collecte des données, de compilation et d’analyse des résultats, complété par les apports des ingénieurs et des spécialistes en environnements peut permettre aux entreprises de prendre des décisions éclairées pour faire face aux défis environnementaux auxquels ils font face.


Simultanément, les experts-comptables peuvent s’inspirer de la méthodologie Bilan Carbone pour élargir leur perspective et intégrer dans leurs analyses l'ensemble des parties prenantes, les risques et opportunités, ainsi que les externalités positives et négatives de l'entreprise. Ainsi s’ouvre le champ des comptabilités environnementales.











Comentários


bottom of page