5 conseils pour s'offrir des vacances écologiques

Paresser sur une plage de sable blanc, un cocktail à la main et loin des soucis du quotidien est une image qui nous est souvent présentée comme attrayante. C'est pourquoi il semble difficile pour certain·e·s d'abandonner des vacances à l'autre bout du monde pour des options plus écologiques. Chez Rouge·Kaki, nous pensons au contraire que voyager durablement peut aussi rimer avec plaisir et détente. Voici nos 5 conseils pour profiter pleinement de l'été tout en restant solidaires et responsables.


Redécouvrir sa région

Et oui, nul besoin de parcourir le monde pour profiter des vacances. La Suisse regorge de lieux insolites et magnifiques à visiter. Sports aquatiques, randonnées, vacances balnéaires, il y en a pour tous les goûts et les budgets.


Privilégier le train, le bus ou le covoiturage

Ce n'est un secret pour personne : les voyages en avion ont un lourd impact carbone. Dans l'idéal privilégiez des moyens de transport moins énergivores comme le train, le bus ou encore le covoiturage. Si vous rêvez de découvrir une destination qui est uniquement accessible en avion, prévoyez un long voyage pour pouvoir profiter pleinement sur place. Evitez de prendre l'avion chaque année et voyez plutôt cela comme un luxe à s'offrir de temps en temps. Pensez également à compenser l'empreinte carbone de votre vol, directement auprès de la compagnie aérienne ou en faisant appel à un organisme externe. C'est ce que propose par exemple l'entreprise suisse My Climate, qui soutient des projets favorisant la réduction ou la séquestration du gaz à effet de serre. Cette méthode doit cependant rester la solution ultime après avoir réduit, réutilisé et recyclé.


Se loger de manière éco-responsable

Côté logement mieux vaut éviter les grands complexes hôteliers qui dénaturent le paysage et favorisent peu le développement économique local. Il existe de nombreuses autres manières de se loger de manière responsable. Les hébergements écolabellisés répondent aux critères de respect de l'environnement. Ce type de tourisme durable est basé sur trois principes de base :

  1. Respect et préservation de la nature

  2. Implication des populations locales

  3. Sensibilisation des voyageur·se·s aux thématiques écologiques.

Il s'agit très souvent de logements insolites et pleins de charme qui permettent de profiter des joies de la nature dans des cadres d'exception. Si certains de ces lieux labellisés sont relativement chers, on peut choisir des alternatives plus abordables, non labellisés mais qui en respectent les principes : pensez notamment à l'échange de maisons, au couchsurfing ou encore au gîte chez l'habitant·e.


Voyager autrement

Partir en voyage peut aussi être l'occasion d'acquérir de nouvelles connaissances et d’aller à la rencontre des autres. Pourquoi alors ne pas aider bénévolement des familles, des fermes ou encore des associations ici ou ailleurs, en échange du gîte et du couvert. Ces expériences sont uniques : elles permettent d'explorer le monde ou la ferme à côté de chez soi, de découvrir pleinement une autre culture ou d’autres pratiques et d'avoir un impact positif sur la planète. Vous trouverez plus d'informations sur les sites comme Workaway et wwoof.net.


Les activités

Certes, faire du jetski a peut-être l'air amusant mais il existe de nombreuses autres activités, tout aussi ludiques et bien plus respectueuses de l'environnement. Mieux vaut privilégier des activités douces, silencieuses et non motorisées comme la randonnée, le vélo ou encore le paddle. En tout temps et lieux, ne dérangez pas la faune, la flore et les populations locales. Si vous êtes un·e adepte de la plongée faites également attention à respecter les fonds marins. Pour finir, essayez d'éviter les lieux fragiles comme les sites protégés et les endroits très touristiques


Les vacances de Rouge·Kaki

Et concrètement, comment se passent les vacances de l'équipe de Rouge·Kaki ? Cet été, Caroline et sa famille vont retourner en Provence dans la ferme familiale afin de s'occuper du verger permacole et contribuer ainsi à la biodiversité végétale et animale du lieu. Ambroise passera une partie de son été à aménager un bateau à voile pour ensuite partir naviguer dans le Sud, de l'Italie du Nord à la Grèce en passant par le Monténégro. Alexandre, lui aussi passionné de voile, naviguera quant à lui dans le Nord, en Bretagne. Pour finir, Delphine et sa famille profiterons de la Suisse avec au programme : jardinage, baignades au lac et dans les rivières et excursions à vélo.


L'équipe de Rouge·Kaki vous souhaite un bel été et se réjouit de vous retrouver le semestre prochain.